Combien de propriétaires ?
Au total 3

 

Le bateau est il isolé dessus et dessous la ligne de flottaison ?
L'isolation a été bien soignée dés la construction avec des panneaux de 5 cm d'épaisseur en mousse expansée (Polyuréthane). Elle s'arrête à environ 40 cm sous la ligne de flottaison.

 

Entretien du safran ?
La bague à été changée en 2010 par le chantier ALUBAT Arzal

Entretien dérive principale et bagues d'axe ?
Dérive neuve, changée en 2010 par le chantier ALUBAT Arzal, ainsi que la bague en téflon

Comment se comporte la dérive au mouillage ? fait elle du bruit ?
Nous relevons celle-ci, qui se coince en bout de course.

 

Usure du gréement courant ?
Le gréement a été changé en 2008 et il est comme neuf.

Passe coques alu ou plastique au dessus de la ligne de flottaison ?
Tout les passe coques sont en alu et soudés directement sur la coque.
(aucunes traces de corrosion intérieur et extérieur)

Nature des Vannes ?
Vannes plastique nylon de couleur rouge.

Merci de préciser la nature de la collecte et de l'évacuation des eaux provenant de la chaine ?
Il y a suffisamment de longueur de chaîne depuis l'étrave jusqu'au guideau pour qu'elle puisse s'égoutter correctement. Nous faisons des mouillages régulièrement voire même fréquemment et récoltons peut-être en fin de saison l'équivalant 1/2 L d'eau dans la baille à mouillage qui ne comporte d'ailleurs pas de drain.
Le drain extérieur avant bâbord correspond au coffre avant qui fait également office de crash-box et de rangement avec cloison étanche.

Chauffage ?
Ha ! Le chauffage ! Il fallait bien que cette question épineuse sorte un jour !...
Ben voila pour être totalement franc et sincère avec vous je ne l'avais pas mis sur la description du bateau et pour cause; Il ne marche pas !  Voila !... et l'ancien proprio l'a fait monter dans un endroit complètement inaccessible. C'est à dire dans le fond du coffre extérieur tribord ? vraiment au fond !? Il ne pouvait pas le mettre dans la penderie à cirés non !?...Et pourtant il a fonctionné une fois durant la traversée du golfe de Gascogne avec une tempête de neige dans les os !
Propulsant de l'air chaud dans toutes les cabines. Ha ! quel confort ce chauffage quasiment neuf installé en 2005 marchant au gasoil. Marque :  Hydronic Eberspàcher D4 W SC / 12 volt / conso 0,27 l/h

On a trouvé une alternative pour se chauffer autrement ? Faire du pain, des tartes, quiches et j'en passe ou tout simplement laisser le four au minimum et faire des biscuits...

Voila déjà une première chose sur la liste à faire ! mais ne vous inquiétez pas je vais toutes vous les dires ...comme ça ! l'abcès sera percé !...

Y-a-t-il des travaux à prévoir sur le navire ?
Quelle blague !... Je disais donc : Le chauffage,... L'éolienne qui marche encore très bien mais je lui donne encore 2/3 ans de survie max, L'annexe a retaper (elle nous sert de survie avec des coffres étanches), une housse de matelas a faire, les moquettes aux murs des chambres a refaire, La cuisine que je n'ai pas fini de finir (plan du lavabo à changer), La pompe de cale électrique, vérifier les joints des pompes de cales manuel, Lampe de mouillage défectueuse (on met une flash light), deux guides en téflon sur la dérive principal, les vernis des planchers (si vous trouvez ça nécessaire chacun son gout), des nouvelles fusées et pour finir dans 4/6 ans les Plexiglas du salon qui commencent à perler.

Echantillonnage des principales structures du Daphnie ?
Le roof, le pont et le bordé haut sont en 4 mm
Le bouchain est en 6 mm
Tout le fond de la coque est en 12 mm avec des bandes d'échouage de 12 mm aussi
Le puits de dérive en 8 mm
Les barrots et les lisses de structure sont en 5 mm
La fausse quille et le safran sont en 6 mm (sans certitude).

Il faut prendre aussi en compte la densité des barrots et lisses de la coque plus importante que celle des Ovnis. C'est un bateau très robuste à mi-chemin entre les constructions en Strongall (alu épais sans barrots
ni lisses comme le Dalu 40) et les ovnis qui sont moins bien échantillonnés. Le Maracuja a une semelle d'échouage en 8 mm ! C'est pourtant un bateau réputé solide.

 

J'insiste sur le fait que la coque est mieux échantillonnée que les Ovnis ( qui demeurent la référence pour la plupart des gens)  et que c'est le soudeur du chantier qui a construit  ce Daphnie N° 6 pour lui-même.